pixTransp.gif, 807B
pixTransp.gif, 807B
pixTransp.gif, 807B
pixTransp.gif, 807B
pixTransp.gif, 807B    Accueil > Rimay India > Activités récentes pixTransp.gif, 807B Soutenez le dharma pixTransp.gif, 807B Calendriers pixTransp.gif, 807B

Dernières nouvelles de Rimay India



Rimay India, neuvième année !

Rimay India à commencé il y a neuf ans, quand Lama Mingyour envoyé par Denys Rinpoché, à commençé à répondre aux premières invitations dans le Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde.
Depuis, grâce aux donateurs principalement membres du Sangha Rimay, de nombreuses retraites d’étude et de pratique ont peu être données, et divers projets sociaux et humanitaires ont vu le jour.

Janvier 2016, une campagne d’aide médicale dans les villages

Cette année, une nouvelle coopération avec une association de médecins français, « Solidarité Homéopathie », a été mise en œuvre.
Cette association, à vocation humanitaire, nous avait contactés afin d’organiser un séjour d’aide médicale dans les villages du sangha indien.

Ainsi, une équipe sympathique de quatre médecins : Denis, Wendy, Suzette et Jean-Paul, s’est formée et a pu, au cours d’une semaine de visites au rythme intense, donner plus de 150 consultations dans quatre villages en lien avec Rimay India. Ce fut pour tous des moments intenses, éprouvants et inspirants.

Ce premier contact a permis d’évaluer l’immensité des besoins et le minimum d’infrastructures nécessaires afin de pouvoir mieux continuer dans cette voie les prochaines années.

Voici le compte-rendu de Suzette
http://www.solidarite-homeopathie.org/userfiles/2015-2016/DOCUMENTS2015-2016/CR-Inde-Janv-2016-SuzetteLaugier.pdf
et celui de Denis
http://www.solidarite-homeopathie.org/userfiles/2015-2016/DOCUMENTS2015-2016/CR-Inde-janv-2016-DenisMoyen.pdf
également disponibles sur le site de l’association Solidarité Homéopathie.
http://www.solidarite-homeopathie.org/?Accueil

Un grand merci à cette précieuse équipe, avec le souhait que nous puissions continuer et développer l’aide médicale à nos amis indiens !

Retraite d’organisation 19 au 23 Janvier

PNG - 5.4 Mo

Pendant cinq jours à eu lieu la retraite annuelle d’organisation avec les ONGs partenaires de Rimay India. Pendant ces cinq jours, nous avons abordé différents sujets et fait le point sur chacun :
Origines du Sangha indien, principes de fonctionnement, communication, progression du Dharma, auto-suffisance des ONGs.

Malgré le développement économique, la situation humaine et sociale en Inde ne s’améliore pas : réduction et pollution de l’eau potable, travail forcé et agressions sexuelles en hausse, diminution de la qualité de la nourriture. Pouvoir d’achat en diminution, alcolisme…
Malgré les difficultés les pratiquants continuent à pratiquer et étudier régulièrement. Dans certains groupes, tous les jours. Dans d’autres, une fois par semaine, au minimum une réunion par mois.
Il y a aujourd’hui 152 groupes, dans la région de Thanjavur et plus au sud vers Sivakasi. Une centaine de ces groupes pratiquent et se réunissent de façon régulière et sérieuse. Les 52 groupes restants ont une activité plus épisodique ou sont en voie de constitution.

Retraites d’étude et de pratique

Trois retraites d’une semaine chacune près de Thanjavur, une autre à Sivakasi et un week-end à Tiruvanamalai ont eu lieu cette année 2016. Une centaine de participants ont reçu ou revu les enseignements théorique et pratique de base.
Certains pratiquants revenaient pour la seconde ou troisième fois. Nous avons pu revoir ainsi des pratiquants, jeunes hommes ou femmes, qui pratiquent depuis plusieurs années et continuent à participer aux groupes locaux.

Cette année, des entretiens personnels pour chaque participants ont peu être organisés. Ils ont permis de mieux cerner les éléments de la transmission fonctionnant bien et ceux qui posent problème, à un niveau plus personnel. C’est toujours en vérifiant à un niveau individuel la compréhension et la qualité de la pratique que l’on peut avoir une vision réaliste de la situation.

Depuis deux ans, un système par étape (Step by step) a été mis en place. Dans chaque étape, le pratiquant doit arriver à un compréhension correcte de certains points fondamentaux, compléter un certain nombre d’heures de pratique et participer aux réunions de son sangha loka. Les retraites données suivent la même structure. Jusqu’à présent, les retraites portent sur la première étape. L’année prochaine, en principe, les pratiquant ayant complété la première étape auront accès aux retraites portant sur la seconde.

Visites dans les Sangha Lokas indiens

PNG - 780.3 ko

Il y eut cette année plusieurs périodes de visites dans les villages. La population est en général très pauvre, et les participants pratiquent où ils peuvent, souvent sans avoir de local particulier.

PNG - 861.6 ko

Depuis un an, de nombreux témoignages font état de la bonne influence des activités du Dharma sur la vie de la population des villages, et de l’intérêt que les habitants, même sans avoir jamais participé à des retraites, portent à ces activités. Pendant les retraites de cette année, une dizaine de participants pratiquaient déjà depuis parfois un an et venaient dans une retraite pour la première fois.

PNG - 964 ko

Pour les intouchables, la vieillesse, la maladie, la mort et la souffrance physique ou mentale sont une réalité quotidienne. Malgré d’immenses difficultés, les femmes, hommes et enfants participant à Rimay India continuent leur pratique et leur étude du Dharma à leur mesure, parfois à leur façon, et leur efforts portent petit à petit des fruits qu’ils peuvent eux-même mesurer et goûter.

Activités humanitaires

Depuis plusieurs années, nous essayons de rendre autonomes les quatre ONGs partenaires de Rimay India, grâce à la mise en place d’activités commerciales parallèles. Jusqu’ici, l’activité voire l’existence de la plupart dépendaient des dons et subventions, d’un caractère fluctuant et aléatoire. En 2016, pour la première fois, les quatre ONGs commencent à être autonomes :

-  ONG Deepam (Zacharias) : la mise à disposition (« leasing ») et la mise en culture d’un terrain d’un hectare commence à porter ses fruits, ce qui va permettre le remboursement d’un prêt de 5000€ (qui sera ensuite attribué à d’autres destinataires), et de dégager de quoi assurer au moins deux salaires dans l’ONG.

JPEG - 3.4 Mo

-  ONG Wedss (Rajakumari) : c’était la seule organisation déjà relativement autonome, grâce au reversement d’une quote-part sur les bénéfices d’activités de couture créées par l’association. Cette activité a été augmentée par un prêt de 3000 € à destination de 20 femmes couturières, qui sera remboursé dans les 3 prochaines années.

JPEG - 2 Mo

-  ONG Race (Kurinichivalavan) : cette ONG a reçu cette année un prêt sans intérêts de 5000€ pour lancer une boutique internet qui lui permettra d’être auto-suffisante.

PNG - 2.1 Mo

-  ONG Sido (Shaktivel) : cette ONG a reçu l’année dernière un prêt sans intérêts de 1000€ pour lancer une activité de revente de riz biologique dans les villages, ce qui lui permet d’être maintenant auto-suffisante.


Shaktivel

Week-end à Tiruvannamalai et réunion du Rimay India Trust

Le voyage s’est terminé à Thiruvannamalai. Après un week-end de retraite, réunion des membres du Rimay India Trust, avec une bonne discussion sur les objectifs à court et à long terme, la finition et l’édition du livre La Voie du Bouddha en Tamoul, la prochaine visite de terrain, et l’organisation pour 2017...

JPEG - 2.2 Mo
Week-end de retraite à Thiruvannamalai

L’équipe du Rimay India Trust

JPEG - 1.9 Mo

Visions d’avenir

Améliorer la compréhension et la pratique
Tous les responsables rencontrés comprennent la nécessité d’améliorer la qualité de l’étude et de la pratique. Pour cela, bien expliquer et encourager les participants à compléter les étapes demandées est primordial. Le Dharma commence à prendre racine, certains pratiquants suivent Rimay India depuis 8 ans !

Un centre pour Rimay India
Dans l’avenir, la nécessité d’un centre devient de plus en plus évidente : il sera possible d’organiser des longues retraites et de fournir un lieu d’habitation pendant celles-ci. Organiser également des sessions d’enseignements et d’examens plus intensives, avec un suivi personnel plus précis pour chacun.
Un centre pourra également permettre l’apprentissage de moyens de subsistance différents de l’ordinaire (les Dalits sont en général journaliers pour le travail des champs, manœuvres sur les chantier dans les villes, et tous les métiers de nettoyage ou de traitement des déchets), tels que l’agriculture organique, des activités commerciales rentables, l’assistance médicale pour les personnes ayant déjà une formation de base, l’apprentissage de l’anglais et de différents savoir-faire, etc.
Ces années passées, nous avons cherché différents terrains susceptibles d’être achetés grâce à des donations. Récemment, une possibilité de terrains dans une région montagneuse à été évoquée. Une équipe de prospection se rendra sur place dans les mois qui viennent.

À bientôt tout le monde, et merci pour votre aide !!!

Mingyour






Dans la même rubrique : [ De 2012 à 2015... ] [ Dernières nouvelles de Rimay India ]



pixTransp.gif, 807B
pixTransp.gif, 807B